Comment choisir son nom de domaine ?

par | 1 Juin 2022 | Web et référencement | 0 commentaires

Si vous vous posez la question, c’est que vous venez très certainement de vous lancer dans la création d’un site internet. Forcément, le nom de domaine a toute son importance et une bonne réflexion est nécessaire et quelques conseils sont bons à prendre pour ne pas faire d’erreur ou tomber dans certains pièges. On vous donne quelques conseils pour faire les bons choix d un nom de domaine !

On a donc décidé de vous donner quelques pistes et notre avis pour trouver le meilleur nom de domaine pour votre site web. Mais au fait, c’est quoi un nom de domaine ?

Quelle est la définition d’un nom de domaine ?

Le nom de domaine, c’est l’ adresse de votre site sur internet sur le web, un peu comme l’adresse postale de votre siège social dans la vraie vie. Le nom de domaine d’un site web est unique et c’est ce que les internautes ou vos clients peuvent taper dans la barre de recherche de leur navigateur pour accéder à votre site.

Le nom de domaine est une série de caractères qui identifie un site internet, mais il ne sert qu’à faciliter l’accès des internautes à votre site dans leur recherche. Plus techniquement, chaque site est reconnu par une adresse IP unique composée par une série de chiffres.

Quand un internaute tape votre nom de domaine ou votre url, une demande est envoyée à un groupe de serveurs DNS (Domain Name System). Le DNS communique avec l’adresse IP de l’hébergement du site et rend son accession possible. Mais comme il est plus facile de retenir une série de caractères ou de lettres que des chiffres, le nom de domaine existe pour identifier les sites !

Comment est construit un nom de domaine ?

Le nom de domaine à une structure généralement bâtie en trois étages, séparés par des points. Ces niveaux se lisent de droite à gauche. Prenons l’exemple de notre site : www.digidream-communication.com.

  • Le premier niveau est le TLD (Top Level Domain ou extension de nom de domaine).

Il donne une indication soit sur le pays (.fr, .de, .be) ou sur une indication plus générique (.org pour une organisation à but non lucratif, .com pour une entreprise commerciale.

On retrouve aussi .gouv pour le gouvernement en France, .gov pour les pays anglo-saxons, etc…)

  • Le deuxième niveau est le SLD (Second Level Domain).

C’est le nom de domaine à proprement parler (digidream-communication). Il donne un court extrait du sujet que traite le site internet ou indique une marque.

  • Le troisième niveau est généralement le www, bien qu’il ne soit plus obligatoire pour accéder à un site internet. 

Comment créer le nom de domaine idéal ?

Un nom facile à mémoriser

  • Choisir un nom de domaine ou de marque qui vous correspond 

Marque et nom de domaine sont implicitement liés. L’un découle de l’autre bien souvent. Le nom de domaine ou votre marque sera au cœur de votre stratégie de communication et de votre stratégie marketing, surtout si vous souhaitez créer un site web.

Il est important de faire le choix d’un nom qui reflète vos valeurs et qui correspond à votre activité, votre entreprise et sa philosophie. C’est l’image de votre entreprise

  • Utiliser une orthographe facilement compréhensible de tous 

Evitez d’écrire certains mots avec une orthographe différente de l’orthographe classique (exemple : moncoiff’heure). L’internaute perd clairement ses repères et risque de mal orthographier l’adresse de votre site internet. Du coup, vous serez difficile à trouver sur le web. Cette remarque vaut aussi pour les anglicismes ou mots étrangers mal orthographiés (exemple : B-Happy, …)

  • Evitez les jeux de mots 

Ils sont assez passés de mode et suivant le public visé, ils peuvent vous coller une image de marque vieillotte ou pas très qualitative (exemple tif’anny coiffure, le pote au feu, écrit-vin, le-chapeau-thé…). N’attendez pas trop non plus des générateurs de noms de domaine automatiques en ligne, l’expérience n’est souvent pas concluante pour créer le nom de votre entreprise ou les noms de domaine.

  • Choisir un nom de domaine facile à écrire sur mobile

Il faut penser à faciliter l’écriture de votre url sur mobile en limitant les nombres et les caractères spéciaux qui ne sont pas sur le pavé alphabétique avant de penser création de site ou parler de tarif de site web

  • Créer un nom de domaine assez court 

Même si techniquement, vous pouvez utiliser jusqu’à 63 caractères par sous-domaine, on vous conseille de ne pas dépasser 20 caractères de longueur de nom de domaine pour le deuxième niveau. Plus le nom de domaine sera long, plus les erreurs seront susceptibles d’être fréquentes dans l’écriture de l’url de votre site.

Faut-il utiliser un nom de marque dans son nom de domaine ?

Oui, c’est plus facile pour votre client d’associer votre marque à l’adresse de votre site internet. Les noms de marque sont en plus de ça plus facile à retenir. C’est aussi plus cohérent en termes de marketing à long terme. 

Faut-il utiliser des mots clés ?

Oui et non. Oui, car le mot clé peut faire comprendre immédiatement l’objet de votre activité. Cela peut par exemple être le cas des sociétés comportant un nom propre (durand-plombier).

Non, car l’utilisation de mots clés peut alourdir la compréhension et l’orthographe du nom de domaine et provoquer des erreurs. Vous pouvez choisir l’une ou l’autre des combinaisons.

Quels caractères ne pas utiliser ?

On déconseille les chiffres sauf s’ils font partie de votre marque ou nom d’entreprise, comme la marque 5àSec par exemple. Les caractères spéciaux sont interdits sauf le tiret (trait d union). Si vous n’avez pas une réputation très importante les gens ne sauront pas s’ils doivent écrire 5 ou cinq, et vous devrez épeler à chaque fois que vous donnerez votre adresse email ou l’adresse de votre site (« l’adresse de mon site c’est www.durand-plombier + le chiffre 5 écrit en chiffres + .com »).

Le seul caractère que l’on peut utiliser est le tiret (dit tiret du 6) comme dans credit-agricole.fr pour séparer les mots, mais le débat est lancé pour connaître la vraie nécessité de séparer les mots aujourd’hui et les avis sont partagés.

Quelle extension de nom de domaine choisir ?

Tout dépend de la nature de votre site internet. Si vous êtes une entreprise commerciale ou que vous créez un site e-commerce ou une boutique en ligne, le .com reste la référence.

On compte aujourd’hui presque 2 milliards de sites internet en .com, c’est l’extension la plus utilisée.

Si vous souhaitez mettre l’accent sur une territorialité, vous pouvez choisir des extensions en .fr, .eu, .paris.

Si vous êtes une association, la terminaison .org ou .asso.fr doit avoir votre préférence.

Faut-il acheter plusieurs extensions ?

On se pose souvent la question suivante : nom de domaine com ou fr ? Si vous choisissez de réserver un nom de domaine en .com, nous vous conseillons aussi de réserver l’extension en .fr et vice versa.

Le but de cette action est de limiter la présence de sites potentiellement concurrents qui pourraient faire la réservation de l’extension de nom de domaine manquante, et favoriser la confusion pour vos potentiels clients. 

Cette remarque vaut aussi pour les noms de domaine proches, avec et sans tiret (exemple des noms de domaine proches : digidreamcommunication, digidream, digidream-communication), etc…

Quels impacts a le nom de domaine sur le référencement de site internet ?

On a souvent entendu dire que mettre un mot clé dans le nom de domaine aiderait à mieux référencer son site internet. Cette thèse est aujourd’hui fortement discutée et remise en cause. Ce qui est sûr, c’est que s’il y a un impact sur le SEO, il est relativement faible.

Attention cependant à ne pas suroptimiser le nom de domaine en donnant des indications trop précises. Les Exact Domain Match (EMD) comme serrurier-paris-16 ou medecin-lyon-6 peuvent être interprétés par les moteurs de recherches comme des spams et être pénalisés en termes de visibilité et référencement SEO par Google et les autres moteurs de recherche. 

Le référencement naturel pour le référencement Google regroupe beaucoup d’autres actions (techniques et sémantiques) à mettre en place pour être performant. Être premier sur Google ne tient pas simplement au nom de domaine ! Le référencement sur Google passe davantage par la structure SEO technique de votre site, et la définition et l’utilisation de mots clés, et de contenu SEO (page, articles de blog).

On vous invite à regarder les techniques de référencement de site de notre agence si c’est un sujet que vous souhaitez creuser.

Quel est le prix d’un nom de domaine ?

On trouve des noms de domaine allant de 10€ à 100€ par an en moyenne pour chaque domaine. Ces prix ne tiennent pas compte d’un rachat de nom de domaine déjà réservé qui peut monter à plusieurs milliers d’euros ! Le prix dépend de la popularité et de l’extension (extension en fr, extension en com, en io…)

Quels sont les pièges et erreurs à éviter quand on choisit un nom de domaine pour son site web ?

Ne pas vérifier que le nom de domaine soit disponible

Effectivement, vérifier la disponibilité des domaines visés est obligatoire. C’est la base et si vous ratez cette étape vous ne pourrez pas acheter le nom de domaine que vous avez choisi à moins de faire un rachat de nom de domaine, souvent onéreux. La disponibilité est la première étape à réaliser après avoir choisi un nom de domaine. 

Comment savoir si un nom de domaine est disponible ?

Chaque registrar comme Gandi, Godaddy ou la plupart des hébergeurs de site web comme OVH ou IONOS disposent des outils qui vous permettent de vérifier que le nom de domaine n’est pas réservé. Le registrar vous indique aussi le prix de la réservation et la durée, généralement annuelle. Pour les noms de domaine en .fr, vous pouvez aussi consulter l’Afnic pour vérifier la disponibilité d’enregistrement des domaines.

Vous pouvez choisir de faire l’enregistrement de votre nom de domaine en le réservant sur la boutique en ligne des registrars ou pouvez confier cette mission à une agence, ce qui peut être facile si elle met en ligne votre site. Elle pourra choisir le registrar et l’hébergement de son choix. Vous n’aurez pas de frais de transfert de domaines. 

Ne pas réserver les extensions les plus utilisées

On l’a dit plus haut, mais autant se répéter. Il est conseillé de réserver plusieurs extensions du nom de domaine choisi. Il ne faut pas négliger l’importance des extensions.

Ne pas vérifier qu’une marque est déposée

Il est également important de vérifier qu’aucune marque ne détient le nom que vous souhaitez utiliser pour votre nom de domaine. Vous risquez potentiellement de connaître des ennuis de justice (droit des marques et nom de domaine).

Vous n’aurez pas non plus la possibilité de créer une marque si l’idée vous en vient en jour. Pour s’en assurer, vous pouvez visiter la base marques de l’INPI en France, EUIPO en Europe, ou WIPO pour les marques mondiales. Ces sites proposent des services et des outils de vérification d’antériorité de dépôt de marque en ligne. 

Oublier de faire des redirections si vous possédez plusieurs extensions

Si vous possédez plusieurs extensions de votre nom de domaine, il faut prévoir de mettre en place des redirections pour que les internautes trouvent votre site même en tapant d’autres extensions (notamment la proximité entre .com et .fr). Chaque extension doit être redirigée vers votre url principale.

Oublier le renouvellement du nom de domaine

Généralement, le renouvellement des noms de domaine est automatique, mais attention de vérifier que votre carte de paiement ne soit pas périmée pour le prochain prélèvement.

Si vous hésitez encore ou ne savez pas quel bout vous y prendre, alors vous pouvez contacter notre agence digitale, on se fera un plaisir de vous aider dans votre réflexion, dans la réservation de votre nom de domaine, dans la création de votre site web, ou dans la gestion de votre hébergement.

Partagez cet article

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *